Le PÉROU: toute une aventure en famille!
Voyage au pays des Incas avec les enfants: trois semaines de rencontres, d'émerveillement, de dépaysement et d'aventures!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Rubriques


Sites favoris



News : Visitez Film streaming gratuit sans limite pour regarder d'autres Voir film en streaming vf gratuit sur vk.com, Netu.tv et Youwatch.org : News : Visitez Film streaming gratuit sans limite pour regarder d'autres Voir film en streaming vf gratuit sur vk.com, Netu.tv et Youwatch.org

Puno, au bord du Lac Titicaca!

Mardi 27 avril
 
Réveil naturel vers 5h35. On mange pain et bananes pour déjeuner. On refait nos bagages pour repartir. 
 
Leonardo et Illary sont arrivés à notre chambre. Ils avaient préparé une feuille avec des dessins et les mots en espagnol correspondants: les parties du corps, les vêtements et les animaux. Les filles leur ont donné des petits jouets que nous avions apportés.

Victor nous a dit qu'Illary ne voulait pas qu'on parte. Il nous a donné une bouteille contenant son fameux médicament maison pour le mal d'altitude!
 
À 7h00, Victor est venu avec nous au Terminal d'autobus, pour s'assurer que nous trouvions le bon autobus pour Puno, puisque nous n'avions rien réservé. Chanceux que nous sommes, il restait plusieurs places avec Cruz del Sur pour 8h30 (52 soles par personne). Adiós Victor!
 
Nous sommes arrivés à Puno, après avoir écouté 3 films américains en super-suite. Ça passe plus vite! On a dormi un peu aussi. Autobus très confortable.
 
En arrivant à Puno, les chauffeurs de taxi se sont rués vers nous, mais on a préféré s'asseoir pour chercher dans notre livre un petit hôtel. Après l'avoir trouvé, nous sommes allés voir un chauffeur de taxi qui nous a amené, pour 5 soles, au Kusillo's Posada, un hôtel tenu par une mère et sa fille. 
http://hotels.lonelyplanet.com/peru/puno-r1977380/kusillos-posada-p1053373/

kusillosposada@yahoo.es


La jeune fille de l'hôtel, Jevy, 20 ans, nous a accueilli avec son chien Racinto. Les filles s'en sont vite fait un ami! 120 soles pour 4 lits et le déjeuner est inclus.
 
Les filles s'amusent à faire des chorégraphies de Cheerleading et de gymnastique sur les lits. Elles préfèrent même rester dans l'hôtel, plutôt que de sortir visiter la ville.
  
Avec l'altitude ici de 4000 mètres, Jevy nous recommande de ne pas manger beaucoup le soir, car la digestion est plus lente. C'est ce que font les gens de la place. Et ils boivent du Maté de Coca, évidemment! On a donc pris un souper léger dans une excellente pâtisserie (Ricos Pan): sandwiches aux oeufs et soupes aux légumes.

 
Il fait froid dans l'hôtel, il n'y a pas de chauffage, et le soir, la température descend beaucoup. Notre chambre est très humide, on gelait. Jenny, la maman de Jevy, nous a préparé 4 bouillotes d'eau chaude et des Mate de Coca à boire avant de se coucher pour se réchauffer. On a dormi toute la nuit avec les bouillotes placées stratégiquement entre les couvertures! On pensait que la chaleur ne durerait que quelques minutes, mais on n'a pas eu froid de toute la nuit!
 
Mercredi 28 avril
 
Réveil naturel à 6h00. Les filles commencent leurs danses dès 6h30... Elles en ont de l'énergie! Et à cause de l'altitude, elles deviennent vite très essoufflées, mais cela ne les incommode pas du tout. En tout cas, elles sont loin d’avoir froid dans cette chambre!
 
Vers 7h30, nous avons eu notre meilleur déjeuner jusqu'à maintenant: jus d'orange fraîchement pressé, pain délicieux, beurre délicieux, confiture aux fraises, oeufs brouillés, crêpes aux bananes, mate de coca et chocolat chaud! « Mucho, mucho delicioso! », de dire Sophie à la propriétaire.

 


 
Par la suite, les filles et moi sommes montées à la chambre, et Steve a décidé de piquer une petite jasette avec Jenny, qui est vraiment adorable! Mais comme on connaît Steve, il n'a peur d'aucun sujet, et même en espagnol il a jasé de la protection de la langue française au Québec et de la loi 101! Quand même, il faut le faire.
D'ailleurs, avec Victor, l'autre jour, il y était allé avec un sujet très facile: les bébés qui nagent sous l’eau et qui ont le réflexe de bloquer leur respiration!!! Wow! Tout un sujet pour un débutant en espagnol!!! 
 
Nous nous sommes promenés dans la ville et sommes allés au Cruz del Mirador en taxi, pour avoir une vue sur la ville et surtout, sur le lac Titicaca.
 


Ensuite, nous sommes allés à la Plaza de Armas. Il y avait une fanfare et une parade de jeunes écoliers. Les rues étaient fermées pour l'occasion. J'essayais de photographier les femmes dans leurs vêtements typiques; c'est-à-dire 8 jupes, un chapeau melon, 2 tresses et un sac coloré dans le dos.  

 

 

 
 
 

   
Nous avons magasiné les agences de voyage pour notre excursion de 2 jours sur les îles du Lac Titicaca, finalement, elles offrent toutes la même chose, au même prix: 60 soles par personne et un 2 pour 1 pour les filles : excursion de 2 jours sur le lac, incluant un arrêt sur les îles flottantes Uros, une nuit dans une famille sur l’Île d’Amantani et un diner à Taquile, le lendemain. 

Ici, il y a des tuktuk, comme en Thaïlande (http://lathailande.uniterre.com/) mais en version recouverte pour la pluie et le vent. Nous les avons pris pour aller manger une pizza, hawaïenne cette fois-ci. Jusqu'à maintenant, on n'a pas encore trouvé de bouffe dans les restos locaux qui soit très bonne, alors on y va avec des valeurs sûres!

 
 
Nous sommes allés au marché pour acheter 1 kilo de riz et une bouteille d’huile pour donner à notre hôtesse sur l'île d'Amantani demain.


On est revenu en bicicleta, question d'expérimenter "un moyen de transport plus écologique", comme nous a dit le conducteur! On a réussi à se rendre à l'hôtel sans accident, mais non pas sans klaxon et sans manquer se faire écraser...

 

Ici, ça conduit mal, sans bon sens. Ils klaxonnent tout le temps, donc plus personne ne les prend au sérieux. C'est vraiment stressant de se balader à pied.
 
Vers 16h, nous sommes sortis nous promener pour faire des photos. La lumière était très belle.
 
 

Pour souper, Jenny nous a recommandé le poulet BBQ chez El Rancho. Le St-Hubert du coin! En revenant, les filles se sont achetées des gants-mitaines en laine d'alpaga tricotées par des femmes assises sur le trottoir. 5 soles chacune.
 
On se prend des Advil avant de se coucher, car on a tous un petit mal de tête. Rien de grave. Je dois retourner dans notre chambre, les filles vont nous présenter leur dixième spectacle de la journée!!!


Publié à 14:08, le 9/05/2010, Puno
Mots clefs : PunoPerouLac TiticacaPeru
Lien

UROS, les îles flottantes!

Jeudi 29 avril
 
Réveil à 6h00. On s'habille, on déjeune. Jenny nous attend en bas avec son sourire habituel! Ce matin, crêpes aux bananes!
 
Ensuite, crème solaire, brossage de dents et le mini van arrive à 7h55. On nous amène au port avec 15 autres touristes du même style que nous. Arrivés au port, des vendeuses de crayons et de bonbons nous assaillent pour qu'on achète des cadeaux pour les enfants des îles, mais nous avons déjà tout cela.

Après avoir flottés sur la mer morte en Jordanie, http://jordanie.uniterre.com/ l'an dernier, à 417 mètres sous le niveau de la mer, voilà que nous allons voguer sur le plus haut lac navigable du monde à 3800 mètre au-dessus du niveau de la mer.

On embarque dans notre « super bateau ». Il y a des sièges inconfortables placés comme dans un autobus... On avance très tranquillement, donc pas de mal de mer à l'horizon! Disons que le bateau a sûrement plusieurs voyages à son actif…

 


Les îles flottantes sont à 7 km de Puno, nous sommes donc vite arrivés! Notre guide parle espagnol et anglais. Il nous explique qu'il y a une cinquantaine d'îles et que nous en visiterons 2.

 

Nous sommes accueillis par des petites madames dodues qui portent des jupes très colorées: jaune, rose et orange fluo! Elles nous font débarquer du bateau en nous tenant la main et en nous souhaitant la Bienvenue en langue Aymara: "Yakamari!"

 


 

C'est une sensation très bizarre de marcher sur ces îles flottantes faites en roseau... On enfonce un peu à chaque pas.

 

Nous nous sommes tous assis en demi-cercle sur des rouleaux de roseaux qui s'appellent Totora. Les gens de l'île nous expliquent leur mode de vie.

 

On goûte au Totora, qui semblerait-il, rend les dents blanches. On veut tous des dents blanches, donc on en croque une bouchée! Ça goûte le céleri.

On visite les petites maisons.
 

On voulait aller visiter une école, alors notre guide nous a organisé ça. Les gens que ça intéressaient sont venus avec nous.
Nous sommes embarqués dans un bateau touristique (2 étages) fabriqué en roseau, nous étions une dizaine. Deux hommes pagayaient et Steve voulait l'essayer, donc il en a remplacé un pour quelques minutes. Les femmes nous ont chanté quelques chansons lors du départ!

C'était une petite école avec une douzaine d'enfants âgés entre 6 et 9 ans. La prof était très gentille. Les élèves nous ont chanté une chanson en français: "Alouette!" On constate assez rapidement qu’ils sont habitués de voir des touristes...

 

 


Publié à 19:43, le 8/05/2010, Lac Titicaca
Mots clefs : Îles flottantePunoPerouLac TiticacaUrosPeru
Lien

Île d'Amantani: nuit dans une famille!

Puis, nous avons repris notre bateau pour la direction de l'île d'Amantani. Population de 2500 habitants. Cela a pris 1h30 pour arriver au Port. Les gens du village qui se nomme "Pueblo" nous attendaient. Ils ont fait le jumelage. Nous avions demandé une famille avec enfants du même âge. C'est Olga qui nous a choisi. Elle a une fille de 7 ans, Alyson et une fille de 1 an, Pamela. Un couple d'Australiens a été jumelé avec nous, car il y avait 2 chambres disponibles.
 
On part donc avec Olga, on marche à travers les champs. C'est une montagne, ça monte encore. Donc, encore essouflés!

 

 

On arrive à sa maison, 2 étages, notre chambre est en haut, avec 3 grands lits. C'est très beau. Mais c'est frais!

 

 

Pendant qu'Olga et sa mère préparent le diner, les filles jouent avec Alyson à attraper les poussins "semi-adolescents" qui courent partout dans la cour. Elles les mettent sur leurs épaules l'instant d'une photo!
 
 
 
 
La petite voisine Evelyne, 2 ans, se mêlent aux filles. Elle n'a pas de chaussures, mais ses pantalons de laine sont longs et couvrent ses pieds, donc cela lui sert de souliers. Les enfants sont sales, mais sont tous souriants!
 
 
 

 

Les femmes cuisinent dans l'obscurité, dans une petite cabane-cuisine-garde-manger. Le feu qui sert de cuisinière fait de la fumée partout. Il y a un poulet sur une tablette... on nous a bien dit que nous ne mangerions pas de viande, donc pas de stress pour le menu.

 

Elles coupent les légumes dans leurs mains et sur la table, elles trempent les légumes dans un bol d'eau. Hey, my god, ce n’est pas très propre tout ça, mais on a confiance!

 


 
On finit par manger une soupe aux légumes sans goût et une assiette de patates avec un oeuf frit et un thé spécial, le thé de la place! Les gens ne mangent pas avec nous, nous sommes dans une pièce à part.
 
On rejoint notre groupe à la Plaza à 16h. Ils vont faire une randonnée au Pachamama, tout en haut de la montagne pour voir le coucher de soleil. Nous décidons de ne pas faire subir cela à nos filles, car c'est très essoufflant et nous préférons marcher dans le village pour prendre des photos et rencontrer des gens. 
 
 
 
 
 
 
La lumière est très belle et les paysans reviennent des champs avec des charges de blé, de foin ou de branches sur le dos! 
 

TROUVEZ L'INTRUS!!!   

 
 
   
 

 

 

 
 

 
Ici, il n'y a pas de chiens, pas d'autos, pas d'électricité. Seulement quelques panneaux solaires pour certaines maisons.
 
Vers 5h45, nous allons aider Olga et sa voisine à cuisiner. Elles nous mettent en charge d'ouvrir les "gourganes". C'est très long, mais les filles aiment ça et prennent leur rôle au sérieux. Elles ont le sentiment d'aider et pas question d'arrêter avant d'avoir fini!

 

 


 
Les 2 jeunes enfants sont dans la cuisine, près du feu. C'est dangereux, mais les mères n’en font pas de cas. Les enfant chialent, mangent des tomates, se salissent, ont le nez qui coule, alouette! Bref, on n’endurerait pas ça chez nous. Ici, il n'y a pas 56 solutions. Les enfants restent avec leurs mères, peu importent ce qu'elles font!
 


 
 
On mange à 19h. Il ne fait pas chaud. On mange une autre soupe sans goût et du riz avec des légumes sans goût. On aurait dû leur apporter des épices comme cadeaux! On ne réussit pas à tout manger, c'est gênant.
 
Puis, vers 20h00, c'est l'heure de partir pour la fête au village! Mais avant, il faut vêtir les vêtements traditionnels! Steve porte un poncho et une tuque. Moi, je porte une chemise blanche, une grosse jupe en velours vert et un tissu noir sur la tête. Cela me fait de belles grosses fesses!!!

Sophie et Audrey veulent aussi se "déguiser", alors la voisine apporte la même chose "grandeur enfant
" pour les filles. En plus, elles portent une très longue tuque pleine de couleurs!!! C'est vraiment cute. Ça nous tient au chaud. On marche avec Alyson, Olga et Pamela dans son dos, jusqu'à la fiesta. C'est la pleine lune, donc on n'utilise à peine nos lampes de poche!
 
 
 
 
 
 
On arrive les derniers. Tout le monde danse, alors nous aussi! Les touristes s'amusent à photographier nos filles qui dansent en rond avec Alyson. Elles sont mignonnes!

 

 
On danse un peu avec Olga qui tient Pamela dans son dos. Je tiens la main du bébé et elle saute dans son "sac".
 
 

 
Vers 21h30, on part les premiers. En tout cas, on a eu chaud avec tous ces vêtements.
 
On se couche à 22h00, on est bien, on n'a pas froid. Il faut avouer qu'on n'a pas mis nos pyjamas froids, mais qu'on a dormi avec tous nos vêtements!!! 
  

 


Publié à 15:43, le 7/05/2010, Isla Amantani
Mots clefs : Isla AmantaniPunoPerouLac TiticacaPeru
Lien

L'île de Taquile

Vendredi 30 avril
 
Réveil à 6h30. Cette nuit, les filles se sont battues pour les couvertures et l'unique oreiller... Steve est allé faire pipi dans le noir, dehors... ce n'est pas notre meilleure nuit!
 
Olga arrive de chez elle (nous comprenons que nous sommes à la maison de sa mère) vers 7h15 avec 6 crêpes toutes faites dans une assiette. Nous mangeons donc une crêpe, froide, avec de la confiture aux fraises pour déjeuner. Bon, ce n'est pas ici que nous prendrons 5 livres!!! Un thé pour faire passer le tout! 
 
Nos filles donnent des cadeaux aux enfants: des chaussettes et des jouets. Il est 8h00, on fait nos adieux et on rejoint le groupe au Port. Adiós Amantani!
 
On part pour l'île de Taquile. Il y a beaucoup de vagues. Les filles s'amusent dans le bateau, mais après quelques instants, Sophie nous annonce qu'elle a mal au coeur! Steve va s'asseoir dehors avec les filles... et Sophie finit par vomir 3 fois dans le Lac Titicaca!!! On pourra dire qu'elle y a laissé sa trace!
 
On arrive après beaucoup de houles et 1h30 de bateau. On doit marcher pour se rendre à la moitié de l'île, environ 1 km de montée sur un beau petit chemin de pierres. Encore essoufflés!
 
 

 
Ici, les hommes tissent. Ceux qui portent une tuque rouge et blanche sont célibataires et ceux qui portent la tuque toute rouge sont mariés. Ceux qui portent une tuque très colorée (un peu de fluo) sont des personnes importantes (comme le maire) ou l'ont déjà été! Les vêtements sont différents également. 
 
Tout comme sur l'île d'Amantani, il n'y a pas d'hôtels, pas de routes, pas de chiens, pas de vélos, pas d'électricité. Le tourisme n'a pas encore modifié leur mode de vie. Ici, on ne parle que le Quechua.
 
 
 
 
 
Les filles s'achètent 2 bracelets.
 
 
 
On prend des photos au village, on va également visiter un collège. Les jeunes jouent au volley-ball dans leurs vêtements traditionnels!
 
 
 

 

Nous leur montrons nos photos de l'hiver et ils sont bien impressionnés.

 


 

On rejoint ensuite notre groupe dans un resto communautaire où nous mangeons enfin un délicieux repas! Soupe au quinoa, truite ou omelette avec riz et frites. Et Maté de Coca!


 

 

On redescend par un autre chemin pour rejoindre le bateau de l'autre côté de l'île. Il y a 533 marches. Les filles descendent avec notre guide, lui parlent et elles semblent le comprendre quand il leur répond!

 


 

Il est 12h30 lorsque nous repartons, mais Steve n'est pas à bord du bateau... tout le monde crie au conducteur d'attendre. Steve a vu 3 bateaux allés à la dérive, et il est sorti en toute vitesse de notre embarcation pour tirer sur la corde qui retenait les 3 bateaux... Il sauve les bateaux de l'échouement.  On a donc dû faire demi-tour pour le reprendre!!!


 
Notre guide nous promet que l'eau est plus calme en après-midi, mais on ne prend pas de risques. Gravol au menu pour les filles et dodo! Elles se couchent sur nous et dorment presque tout le long du voyage. C'est vrai qu'il n'y a pas de houle cette fois-ci! Ouf!

 
La pluie se met de la partie pour les 15 dernières minutes. On voit les gros nuages au loin, au-dessus de Puno. L'eau entre par le toit et coule sur certains passagers. Il faut se rappeler que nous n'avons pas le bateau de l'année!
 
On arrive à 15h30 au port, le mini-bus nous attend. On retourne à l’hôtel Kusillo's Posada où Jenny nous attend encore avec le sourire et des baisers! Comme elle est gentille! On reprend nos gros sacs à dos, on relaxe, on recharge nos caméras, on se lave.

 

Puis, on va dans une pizzeria recommandée par Jenny: Jhutmay Pizza. Nous sommes affamés, il est 18h00, le resto est bondé de gens de la place. On reçoit enfin nos pizzas cuites sur feu de bois à 19h00. L'attente en valait la peine, nous dévorons nos meilleures pizzas à vie!!!

 
On revient en taxi, car la pluie s'est remise de la partie! On se couche à 20h30 avec les bouillotes sur nos petits ventres bien remplis!


Publié à 19:44, le 6/05/2010, Taquile
Mots clefs : PunoPerouTaquileLac TiticacaPeru
Lien
News : Visitez Film streaming gratuit sans limite pour regarder d'autres Voir film en streaming vf gratuit sur vk.com, Netu.tv et Youwatch.org